imp_couv_temoignage_et_survivance

Témoignage et survivance

Éditeur(s) scientifique(s): ,
Collection:
ISBN: 978-2-940406-79-1
Date de publication: 19-06-2014
Nombre de pages: 368

36 CHF

Étiquettes : ,

Description du produit

Comme nul autre, le 20e siècle aura été marqué par l’expérience génocidaire et les exterminations de masse. Ces événements ont imprimé une marque indélébile dans l’histoire de l’humanité, et ont suscité pour cette raison une réflexion inédite qui tente de prendre la mesure de l’expérience de l’extermination de groupe. Que signifie être la cible d’un plan d’extermination du groupe auquel on appartient ? Comment y survit-on ? Quelles sont les oreilles pour entendre un tel témoignage ? De quoi témoigne-t-on lorsqu’on a passé par la sujétion la plus ultime ? Peut-on produire une preuve de cette expérience ? Les textes réunis dans ce volume tentent d’indiquer des réponses à ces questions, afin de commencer à mieux cerner cette figure à la fois aporétique et incontournable qu’est le témoin à l’époque de la survivance.

Emmanuel Alloa est maître de conférences au département de philosophie de l’Université de Saint-Gall et Senior Research Fellow au Pôle national de recherche eikones (Bâle). Ses travaux portent notamment sur la phénoménologie allemande et française, la théorie des images et la représentation de l’extrême. Responsable du séminaire L’image-témoin au Musée du Jeu de Paume, il a dédié un certain nombre de textes à la question du témoignage et de ses formes visuelles.

Stefan Kristensen est collaborateur scientifique à l’Université de Genève et chercheur auprès de la Fondation Alexander von Humboldt, à la Clinique de psychiatrie de l’Université de Heidelberg. Ses travaux se situent au croisement de la philosophie, de l’esthétique et de la psychiatrie. Il a publié un grand nombre d’études sur les questions liées à la perception, au témoignage et à la théorie de l’image, ainsi qu’à l’autisme et à la schizophrénie.

Avec des contributions de Hülya Adak, Janine Altounian, Marie-Aude Baronian, Catherine Coquio, Alexandre Dauge-Roth, Pascal Delhom, Geoffrey Hartman, Robert Harvey, Sybille Krämer, Marie-José Mondzain, Marc Nichanian, Soko Phay-Vakalis, Jean-Philippe Pierron, Régine Waintrater et Sigrid Weigel.

Information complémentaire

Poids 460 g
Dimensions 200 x 140 x 16 mm
Façonnage

livre broché, cousu, couverture souple

Table des matières

Un siècle génocidaire : le parti pris du témoin – 7
Emmanuel Alloa & Stefan Kristensen

I. LE TÉMOIGNAGE COMME PROBLÈME
Le témoignage de l’Holocauste à l’époque des génocides – 29
Geoffrey Hartman

Les ambivalences du témoignage – 53
Sybille Krämer

Témoignage au sens strict et témoignage juridique,
plainte et accusation – 77
Sigrid Weigel

La mort du témoin – 109
Marc Nichanian

Le témoignage comme utopie à « l’époque de la survivance » – 157
Catherine Coquio

II. LE TÉMOIGNAGE COMME GESTE
Les exigences du témoignage – 169
Pascal Delhom

Parler pour un autre.
Le témoin et le langage par procuration – 187
Robert Harvey

La rencontre testimoniale ou le devoir d’hospitalité
et d’interruption face à l’« ob-scène » – 203
Alexandre Dauge-Roth

Un vivant qui passe de Claude Lanzmann – 225
Marie-José Mondzain

III. LE TÉMOIGNAGE COMME FIGURATION
La dimension figurative du témoignage :
de la poétique à l’éthique – 239
Jean-Philippe Pierron

Un génocide sans images ?
La peinture de Vann Nath face à l’aveuglement – 259
Soko Phay-Vakalis

Image et Immémorial – 273
Marie-Aude Baronian

IV. LE TÉMOIGNAGE EN HÉRITAGE
La fonction de la créativité
dans l’élaboration du traumatisme extrême – 289
Régine Waintrater

Exhumer une trace, faire entendre une voix
requiert plusieurs générations – 303
Janine Altounian

La perte du deuil.
Halide Edib et la violence politique à l’égard des Arméniens – 321
Hülya Adak

Les auteurs – 355