Caméra militante

Caméra militante

Luttes de libération des années 1970
Éditeur(s) scientifique(s):
Collection:
ISBN: 978-2-940406-25-8
Date de publication: 12.05.2010
Nombre de pages: 136 pages + DVD réunis en trousseau

54 CHF

Produit épuisé

Description du produit

Dotée d’un sens aigu de l’Histoire, Carole Roussopoulos se saisit de la caméra vidéo au tout début des années 1970. Elle fonde à Paris, avec son compagnon Paul Roussopoulos, le premier groupe viédo, «Vidéo Out», pour donner la parole aux «sans-voix», opprimé-es et exclu-es que les médias ignorent ou évoquent sans jamais écouter.

Une sélection de six films tournés au cours de la «décennie rouge» témoigne de son engagement, caméra au poing, dans les luttes de libération – ouvrières, homosexuelles et féministes. Ces documents uniques, libres et inventifs, sont accompagnés d’une série de contributions portant sur la pratique et les usages militants de la vidéo, dont Carole Roussopoulos est une figure majeure et pionnière.

Carole Roussopoulos (1945-2009) est réalisatrice et militante féministe d’origine suisse. Elle a vécu et travaillé à Paris pendant près de trente ans puis est revenue s’installer en 1995 dans le Valais, près de Sion.

Information complémentaire

Poids 250 g
Dimensions 186 x 144 x 14 mm
Façonnage

livre broché cousu, couverture souple + DVD rénuis en trousseau

Caractère typographique

Conduit ITC

Iconographie

images en n/b

Table des matières

Nicole Brenez
Carole Roussopoulos ou «l’attention créatrice» 7

Jean-Paul Fargier
La vidéo militante contre la télévision 13

Hélène Fleckinger
Une caméra à soi. Quand les féministes  s’emparent de la vidéo 29

François Bovier
Images de Lip: de la Commission Popularisation au groupe Vidéo Out 47

Carole Roussopoulos avec Hélène Fleckinger
«Marcher le nez au vent» 97

Crédits