ar_frontcover_def
belle-page_17x24_onaner_p32-33belle-page_17x24_onaner_p88-89belle-page_17x24_onaner_p144-145

Aldo Rossi architecte du suspens

En quête du temps propre de l’architecture
Auteur(s):
Collection:
ISBN: 978-2-94-0406-66-1
Date de publication: 21.10.2016
Nombre de pages: 176

44 CHF

Description du produit

«Pour Aldo Rossi l’architecture se déploie comme un rite: les signes architecturaux qui se répètent, les différents types qui sont repris d’un projet à l’autre, reproduisent la corporalité qui est à leur origine. Dans ce rituel, le monde des sensations et des impulsions obscures que la rationalité moderne avait rejeté refont surface de manière inattendue. À travers l’identification de l’architecture au corps animal ou humain, le désir qui était mis à l’écart de toute création est réintroduit dans l’architecture. Il s’agit d’un désir latent, inquiet de sa propre mort, un désir qui ne saurait s’exprimer autrement qu’à travers la répétition d’une typologie architecturale invariable. Parler de suspens en architecture revient ainsi, dans un premier temps, à évoquer un état de figement dont la finalité serait d’accéder à une temporalité anhistorique où la fixité domine. Toutefois, parler de suspens c’est aussi suggérer qu’il existe une attente et une latence au sein de cette fixité. C’est dire que le temps du suspens est corporel et inquiet.»

Nous entraînant dans une enquête subtile qui traverse les écrits, projets et dessins réalisés entre 1959 et 1982 par l’architecte italien, l’ouvrage de Can Onaner permet de dévoiler sous un jour nouveau les notions et thèmes fondamentaux de l’œuvre d’Aldo Rossi: le type, la répétition, la permanence. Mais aussi de fonder le concept de suspens comme une nouvelle approche théorique de l’architecture, emblème de tout projet architectural inquiet de sa pérennité et mythe nécessaire, sinon fondateur, de toute urbanité.

Information complémentaire

Poids 393 g
Dimensions 240 x 170 x 13 mm
Iconographie

Archives de la Fondation Aldo Rossi

Façonnage

livre broché, cousu, couverture souple à rabats

Table des matières

Introduction

De la suspension au suspens | 13
Le corps désirant contenu en latence | 15
Le suspens comme nouveauté | 16
De la suspension du corps au suspens esthétique | 18
Le fétichisme du suspens | 19
Le suspens comme forme paradoxale du désir de création | 19

 

Partie 1 / LA REPETITION COMPULSIVE

La mort contenue en latence à l’intérieur de la forme | 25
Oublier pour répéter, répéter pour oublier | 27
La « répétition compulsive » comme liberté unique d’inventer | 31
Inventer le temps « propre » de l’architecture | 32
La case de la mort dans le jeu de la répétition | 36

 

Partie 2 / LA PERMANENCE PATHOLOGIQUE

Le devenir en suspens | 43
Le type rossiez pour court-circuiter la logique historique | 46
Le classicisme rossien: disparition mythique et réapparition technique | 50

 

Partie 3 / LE SUSPENSE EN ARCHITECTURE

La figure du pont | 57
La répétition comme dispositif de suspense | 62
Le motif du double et la répétition du même | 64
La grille comme seuil visuel | 68
L’espace d’ombre | 70

 

Partie 4 / THEATRALITE

Trois théâtres, trois suspens | 81
Le théâtre de la répétition | 87
Le signe qui prend corps avec l’événement | 89
Le théâtre de la mort | 92
« Le cimetière des plaisirs » | 94
La « déposition »: le corps meurtri par la forme architecturale | 99
Le « sentiment corporel » de l’architecture | 101
« Des pièces avec des à pic », le réalisme ambigu de Rossi | 103
La ruine contenue dans la città analoga | 106

 

Partie 5 / FETICHISME

Le fétichisme pour une perte d’identité | 121
Typo-analogie | 123
L’intérieur avorté | 126
De la maison à l’hôpital | 129

 

Partie 6 / LE MASOCHISME DE L’ARCHITECTE

Une liberté paradoxale | 135
Les limites de la raison | 137
Rationalisme et cruauté | 138
Ecole des pleurs | 141
L’institution subvertie | 144
Devenir microscopique et devenir invisible | 148
Une raison masochiste | 152

 

Conclusion | 157

Sources bibliographiques | 167
Crédits | 173