Michael Jakob

Michael Jakob enseigne la théorie et l’histoire du paysage et de l’architecture à l’hepia et l’esthétique du design à la HEAD de Genève. Il est professeur invité au Politecnico de Milan et à l’Académie d’Architecture de Mendrisio. Ses recherches actuelles portent sur l’espace du vertige et les montagnes artificielles. Il est l’auteur, entre autres, de "Paesaggio e letteratura" (Olschki, 2005), "Paysage et temps" (Infolio, 2007), "Il Paesaggio" (Il Mulino, 2009), "Il giardino allo specchio" (Bollati Boringhieri, 2009), "Mirei Shigemori e il nuovo linguaggio del giardino giapponese" (Tararà, 2012), "Poétique du Banc" (Macula, 2014), "Cette ville qui nous regarde" (b2, 2015) et directeur scientifique de "Autour du Léman" (MētisPresses, 2018).

Voici le seul résultat