Radu Cosaşu

Radu Cosaşu (pseud. d'Oskar Rohrlich, n. 29 oct. 1930 à Bacău) est un écrivain roumain. Jeune, il embrasse les idéaux révolutionnaires communistes et devient, en 1949, rédacteur au journal de la Jeunesse Communiste Roumaine, Scînteia tineretului. Ses dissidences le marginalisent pourtant assez vite (dès 1956) du mouvement. Désormais, il signera (souvent sous divers pseudonymes) des rubriques jugées moins «dangereuses» par le pouvoir. Ses chroniques sportives et cinéphiles dans les revues culturelles des années 60 à 90, lui valent un prestige d’écrivain subtil, à la conscience en éveil. Sa prose autofictionnelle témoigne de l’atmosphère d'une Roumanie crépusculaire, où l’on en est réduit à «survivre» à la fin du monde ancien (voir la série de volumes publiés sous le titreSupravieţuiri [Survivances]). Tendre, ironique, bon conteur et fin lecteur, Cosaşu garde dans les décennies postcommunistes de la Roumanie un timbre particulier dans la littérature. Fondateur en 1993 de l'hebdomadaire Dilema [Le Dilemme], il est reconnu comme l'une des voix les plus prestigieuses du journalisme culturel. Il a reçu le Prix National de Littérature en 2007.

Voici le seul résultat