Andrea Urlberger

Andrea Urlberger, est théoricienne en art moderne et contemporain, docteure en esthétique, science et technologies des arts, habilitée à diriger des recherches et maître de conférences en arts visuels à l’École nationale supérieure d’architecture de Toulouse. Elle s’intéresse aux transformations spatiales et particulièrement aux articulations entre images et territoires, entre art et architecture. L’avènement du numérique et de la géolocalisation, l’expansion des mobilités et l’importance politique du design (au Bauhaus comme à la Hochschule für Gestaltung) sont les thématiques de ses recherches et publications. Elle a publié Parcours artistiques et virtualités urbaines (Collection « Histoire et idées des arts », L’Harmattan, 2003), Habiter les aéroports. Paradoxes d’une nouvelle urbanité (MētisPresses, 2012), « Rêver d’Ulm - la HfG et ses influences sur l’école d’architecture de Toulouse » in Caroline Maniaque (éd.), Les années 68 et la formation des architectes (Édition le Point, 2018).

Voici le seul résultat